A côté du port de Kribi, celui de Douala «restera un pôle logistique de 1er ordre»