200 jeunes pour « poncer » Douala